Le secteur de la plasturgie.


Brochure | Numéro 21

Edition : Paris, Institut national de recherche et de sécurité (INRS), 2020, 37 p., ill., bibliogr.


Ces accidents et maladies ont de multiples causes possibles : - Les troubles musculo-squelettiques (TMS) et lombalgies liés aux gestes répétitifs lors de la fabrication, du conditionnement ou du stockage, aux manutentions de charges lourdes (lors de l’approvisionnement en matières premières notamment) et aux postures inconfortables liées à l’aménagement des postes de travail. - Les brûlures liées aux températures élevées utilisées dans les procédés de fabrication. - Les risques liés à l’utilisation des machines, aux projections ou écrasement dus à des pièces en mouvement ou des fluides sous pression. - L’exposition à des produits dangereux, notamment aux additifs (stabilisants thermiques, charges, pigments et plastifiants), aux produits de dégradation thermique émis lors de la transformation ou du nettoyage par pyrolyse, par purge des machines ou lors du stockage des pièces finies, aux monomères résiduels et aux solvants pour les opérations de nettoyage ou d’entretien des équipements. - Les risques d’incendie/explosion, en raison de l’association de solvants inflammables avec des matières plastiques (qui sont de très bons combustibles) ou à la manipulation de plastiques sous forme de poudre.

Autres documents dans la collection «Dossier documentaire»

Chargement des enrichissements...